audit et abstention

Faut savoir qui veut quoi, c’est a dire les politiques voulaient le pouvoir certes mais la populations voulait les audits. C’est une demande sociale parmi tant d’autres, ce qui fait que je suis en parfait accord avec ces audits. Ce dont je suis pas d’accord c’est la maniere le lheure, fallait attendre jusque apres les legislatives et commencer par les grosses pointes commes les ministres et non par les directeurs de ste d’abord et la maniere un peu forte voire meme brutale comme le cas de ousmane ngom qui certes a defier la justice mais fut ancien ministre donc meritai un traitement plus souple.

Pour l’abstention on peut noter deux ou meme trois choses: d’abord la proximite des deux elections qui se deroulent les dimanches et c’est le jour ou les travailleurs se reposent, ensuite les senegalais voulaient coute que coute se debarrasse du regime de wade ou de wade family caracterise par leur arrogance, leur appetit « argentier », leur famille qui se deambulait avec des sac rempli d’arhgent et des voitures de l’etat qu’ils sortaient ttes les nuits. Et enfin pour dire aux politiques (pouvoir et opposition) que ya na marre, nous vous croyons plus ce qui explique d’ailleurs la montee des religieux pour qui on croit qu’ils ont au moins qque chose de digne en eux.

Toc toc! c qui c’est aqmi, vous pouvez entrer nous sommes prets a faire face.

Laisser un commentaire